Le général de brigade Frank BARRERA

 PHOTO COMSUP AVEC KEPI 1000

Marié et père de deux filles, le général de brigade (terre) Frank Barrera est né le 2 avril 1966 à MARSEILLE.
Il intègre l’école spéciale militaire de Saint-Cyr COËTQUIDAN en 1986 (promotion Général Callies), puis choisit les troupes de marine.
Après une année de formation à l’école d’application de l’arme blindée cavalerie de SAUMUR (1989 – 1990), il sert comme chef de peloton AMX30B au régiment de marche du TCHAD de MONTLHERY.
En 1992, il est désigné pour servir au 5e régiment interarmes d’outremer à DJIBOUTI, comme chef de peloton ERC90 SAGAIE. Il est projeté deux fois en SOMALIE dans le cadre des opérations ORYX et ONUSOM. Il est promu capitaine en 1993.
Muté au régiment d’infanterie – chars de marine (RICM) de VANNES en 1994, il est projeté comme officier adjoint en escadron AMX 10RC à SARAJEVO dans le cadre de la FORPRONU, au SENEGAL puis en CENTRAFRIQUE. En 1995, il prend le commandement du 1er escadron du RICM, avec lequel il sera envoyé une seconde fois en mission à SARAJEVO au sein de l’IFOR, puis prendra part à l’opération ALBA en ALBANIE. Il reste au régiment une année supplémentaire comme officier traitant au bureau opérations – instruction.
En septembre 1998, il rejoint l’état-major des armées à PARIS, où il sert comme rédacteur à la division “monde”. Il est promu chef de bataillon en 1999.
En 2000, il suit l’enseignement de la 114e promotion du cours supérieur d’état-major puis de la 9e promotion du collège interarmées de défense l’année suivante.
En 2002, il est désigné pour tenir la fonction de chef du bureau opérations – instruction du 1er régiment d’infanterie de marine d’ANGOULÊME. Au cours de cette période, il est engagé au KOSOVO en tant qu’assistant militaire du général commandant la brigade multinationale Nord de la KFOR puis en AFGHANISTAN dans le cadre de l’opération PAMIR, comme chef du groupement tactique français. En 2003, il est promu lieutenant-colonel.
Il rejoint en 2004 l’état-major des forces armées de la NOUVELLE-CALEDONIE, où il occupe les fonctions de chef de la division opérations.
A son retour en métropole en 2006, il est affecté à l’état-major de l’armée de Terre, comme chef de la section étude-synthèse au bureau politique des ressources humaines et est nommé colonel en 2007. En juillet de l’année suivante, il devient rédacteur des interventions du général d’armée Irastorza, chef d’état-major de l’armée de Terre.
Il commande le 1er régiment d’infanterie de marine de juillet 2009 à juillet 2011, avec lequel il est projeté au KOSOVO, comme chef du Bataillon multinational Nord de la KFOR.
De septembre 2011 à juin 2012, il est auditeur de la 61e session du centre des hautes études militaires (CHEM) et de la 64e session de l’institut des hautes études de défense nationale (IHEDN).
Il est affecté au centre de pilotage et de conduite du soutien (CPCS) de l’état-major des armées le 1er juillet 2012, en qualité de chef d’état-major. En 2014, il devient adjoint études-synthèse du général chef du centre interarmées de coordination du soutien (CICoS).
Le 1er juillet 2015, il est nommé chef de cabinet et chargé de mission auprès du secrétaire général pour l’administration (SGA).
Promu général de brigade le 1er juillet 2018, il a tenu les fonctions d’officier général synthèse de l’Etat-major de l’armée de Terre, avant d’être nommé commandant supérieur des forces armées de la Nouvelle-Calédonie à compter du 1er aout 2019.
Le général Barrera aime l’histoire, la lecture, le footing et les sports nautiques, notamment le kite-surf.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux,
pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies